top of page

Les dangers du printemps

Les puces et les tiques


La présence de tiques et de puces est continuelle toute l’année, cependant le printemps est la saison où elles prolifèrent le plus. Elles se nourrissent du sang de votre compagnon et sont porteuses de bactéries ou de parasites qui peuvent affecter la santé de votre animal.

C’est pourquoi il est important de vérifier le pelage de votre animal après chaque sortie et d’utiliser régulièrement un antiparasitaire.





Les chenilles processionnaires


Elles sont présentes dans les pins et se nourrissent de leurs aiguilles. Dès février elles descendent des arbres.

Dotées de poils urticants, un simple contact peut avoir de lourdes conséquences.

  • Lésions au niveau des muqueuses

  • Gonflement voire nécrose importante de la langue



Évitez les zones avec des pins et si vous avez des pins dans votre jardin, prévoyez des pièges à chenilles processionnaires.

Si votre chien ou votre chat a été en contact avec des chenilles processionnaires, contactez d'urgence votre vétérinaire.



Les épillets


Le printemps et l’été sont propices aux épillets. Cette herbe sèche a la forme d’un petit épi et peut se loger sous la peau, entre les coussinets, dans les oreilles, les narines ou les yeux.

Votre animal peut saigner du nez, secouer la tête ou se lécher plus que d’habitude. La progression est rapide et peut évoluer vers une grave infection ou un abcès.

Seule l’intervention de votre vétérinaire permettra de retirer l’épillet.



Les moustiques


Très présents au printemps et en été, ils sont vecteurs de maladies graves et responsables de réactions allergiques. Un traitement préventif est vivement recommandé.



Les crapauds


Ce batracien est très dangereux. Les cas d’intoxication sont plus fréquents chez le chien qui va le prendre dans sa gueule.

Ils se reproduisent au printemps et sont présents autour des points d’eau. Leur peau dorsale renferme des glandes remplies de venin. En cas de morsure, le crapaud, pour se défendre, va libérer son venin.

Cet empoisonnement peut provoquer des diarrhées, des vomissements, de la fièvre et des douleurs abdominales qui nécessitent de consulter en urgence votre vétérinaire.



Les allergies aux pollens, acariens et poussières


Le retour du printemps c’est aussi le retour des allergies. Votre chien, tout comme vous, peut être allergique aux pollens et aux acariens.

On parle alors d’atopie, qui est une atteinte de la peau due aux allergènes de l’environnement.

Votre animal peut se gratter, se lècher, voire se mordiller la peau. Les yeux rouges et le nez qui coule sont aussi des symptômes.

Certaines races y sont plus réceptives, comme le Golden retriever, le Labrador et les races brachycéphales comme le bouledogue français.

Il n’y a pas de traitement unique. Seul votre vétérinaire saura prescrire le traitement nécessaire à votre animal.

Pour éviter les contacts avec les pollens, surveillez les


alertes météo. Si votre animal y est très sensible, vous pouvez le rincer après chaque sortie.



La mue de vos animaux


Le printemps est une période de mue importante pour vos animaux. Le chat, soucieux de sa toilette, peut ingérer beaucoup de poils.

Il peut former des boules de poils qui risquent de provoquer, vomissements, constipation, ou pire occlusion intestinale.

Afin d’éviter ces désagréments, un brossage régulier et une alimentation adaptée sont nécessaires.



Le chocolat


Le chocolat fait partie de la liste des aliments dangereux pour votre chien. En effet, la théobromine présente dans le chocolat a des méfaits sur le système nerveux et cardiaque de votre chien.


Par exemple: Pour un chien de 10kg, on estime la quanti


té toxique à 60g de chocolat de chocolat noir et 650g de chocolat au lait.

Attention : Il n'existe aucun antidote à l’intoxication à la théobromine. En cas d’ingestion, consultez votre vétérinaire qui fera vomir votre chien.



Les plantes et le jardinage


Avoir un jardin est idéal pour votre animal. Cependant il peut être dangereux.

Veillez à bien ranger vos outils pour éviter les coupures et les piqûres.

Faites attention aux pesticides, engrais et autres désherbants qui peuvent être à l’origine d’intoxication.

Certaines plantes sont toxiques et déconseillées si vous avez un chien (Les plantes à bulbe, l’if, le laurier… )

Au mois de mai, le muguet est source d’intoxication pour le chat.



Les piscines


La nage n’est pas innée chez le chien et tous les chiens ne savent pas nager. ll aura le réflexe d’utiliser ses pattes comme propulseur, par instinct de survie.



Les races de chiens aux pattes courtes et au museau aplati (Carlin, cavalier king Charles…) ont des difficultés physiques pour nager.Il faut donc sécuriser votre piscine afin d’éviter une noyade par épuisement.



Les fenêtres


Il existe un risque de chute pour un animal agile et curieux.

Attention aux fenêtres oscillo-battantes qui sont particulièrement dangereuses pour un chat qui pourrait se coincer dedans et ne pas arriver à s’en sortir.

16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page